Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Festival de Cannes et investissements

Publié le par Albert Rochemont

Festival de Cannes et investissements

A priori, le cinéma français et la déclaration de revenus sont deux domaines sans aucun lien. Elles en ont pourtant un majeur : les SOFICA. Ces sociétés de financement existent depuis 30 ans et proposent des placements dédiés au financement de la production cinématographique française. En contrepartie de leur investissement, les épargnants bénéficient d’une réduction de leur impôt sur le revenu (à hauteur de 36% du montant investi à condition de conserver leurs parts pendant 5 ans. Ces investissements sont limités à 25 % du revenu net global et à 18 000 € d'investissement maximum par an, soit une réduction d'impôt maximum de 6 480 € par foyer fiscal et par an).

Ces structures permettent ainsi chaque année de financer plus d’un tiers des films produits dans l’hexagone et preuves de leurs succès, de nombreux films financés par des SOFICA ont été présentés et promus lors du Festival de Cannes 2015. La SOFICA A Plus Image 5 gérée par A Plus Finance a notamment participé au financement du film Dheepan de Jacques Audiard, qui a décroché la Palme d’Or et du film Les Anarchistes d’Elie Wajeman, choisi pour faire l’ouverture de la 54eme Semaine de la Critique de Cannes.

Autre exemple, la SOFICA Soficinéma gérée par BNP Paribas Banque Privée a pour sa part financé neuf films sélectionnés au Festival de Cannes 2015 dont Dheepan, Trois souvenirs de ma jeunesse et Mia Madre.

Le festival de Cannes aura aussi été l’occasion pour les producteurs de films et les représentants des sociétés gestionnaires de SOFICA présents de se rencontrer pour envisager de nouveaux projets prometteurs pour le cinéma français et pour le portefeuille des épargnants investisseurs.

Commenter cet article